Home Autres OPEN D’AUSTRALIE – Novak Djokovic s’est sorti du piège tendu par Fernando Verdasco. Le Serbe, tenant du titre, a dominé l’Espagnol en trois manches (6-1, 7-6 (4), 6-2) pour accéder au 2e tour, où il rencontrera le vainqueur du duel entre Denis Istomin et Ivan Dodig. D’inquiétude, il n’y en a pas vraiment eu. Mais Novak Djokovic a quand même dû rester vigilant pour écarter Fernando Verdasco lors du premier tour de l’Open d’Australie (6-1, 7-6, 6-2). Après un début de match presque parfait, le numéro 2 mondial a lutté pied à pied dans une deuxième manche particulièrement tendue. Mais il a manqué un petit plus de réussite à l’Espagnol pour vraiment faire douter le Serbe. La troisième manche, comme la première a été à sens unique. Au deuxième tour, Novak Djokovic affrontera le vainqueur de la rencontre entre Denis Istomin et Ivan Dodig, deux joueurs qui ne figurent pas dans le top 100 du classement ATP. Le film du match Novak Djokovic n’a plus perdu au premier tour d’un tournoi du Grand Chelem depuis 11 ans et Verdasco n’a jamais réellement été en mesure de mettre un terme à cette série. Il avait pourtant poussé le Serbe dans ses derniers retranchements lors de leur premier face à face de la saison à Doha. Djokovic s’en était finalement sorti (4-6, 7-6, 6-3) et avait ensuite remporté le tournoi. Le 40e joueur mondial aurait pu prolonger le combat lors de ce premier tour à Melbourne. Il a même carrément titillé Djokovic dans la deuxième manche. Mais ses deux breaks réussis ont été effacés dans la foulée par un numéro 2 mondial en réaction. PUBLICITÉ inRead invented by Teads 56 fautes, c’est trop pour Verdasco Verdasco a accumulé trop de fautes directes (56 en tout) pour espérer davantage. Il menait 0-30 sur le service du tenant du titre à 5-4 en sa faveur ? Il a vendangé plusieurs balles et laissé son adversaire remporter sa mise en jeu. La fin du tie-break l’a aussi parfaitement illustré. Alors qu’il avait recollé au Serbe, il a commis deux erreurs grossières qui ont offert deux balles de deuxième set à Djokovic, qui ne s’est pas fait prier pour conclure. Avec deux manches d’avance, la suite était injouable pour l’Espagnol. Djokovic a d’ailleurs tout de suite montré qu’il ne lâcherait plus rien. Dès le premier jeu de service de son adversaire, il a réalisé le break pour prendre le large, à l’image de ce qu’il avait fait dans le premier set. Les prouesses de Verdasco en coup droit, comme cet énorme coup gagnant long de ligne enregistré à 168 km/h, n’ont pas suffi. Heureux de sa victoire, Djokovic affichait son soulagement d’avoir su garder la maîtrise de la rencontre au micro d’Eurosport : “S’il est en feu, vous pouvez rapidement quitter le tournoi.” La suite s’annonce abordable pour le Serbe qui affronter le vainqueur de la rencontre entre Denis Istomin et Ivan Dodig. POUR APPROFONDIR

OPEN D’AUSTRALIE – Novak Djokovic s’est sorti du piège tendu par Fernando Verdasco. Le Serbe, tenant du titre, a dominé l’Espagnol en trois manches (6-1, 7-6 (4), 6-2) pour accéder au 2e tour, où il rencontrera le vainqueur du duel entre Denis Istomin et Ivan Dodig. D’inquiétude, il n’y en a pas vraiment eu. Mais Novak Djokovic a quand même dû rester vigilant pour écarter Fernando Verdasco lors du premier tour de l’Open d’Australie (6-1, 7-6, 6-2). Après un début de match presque parfait, le numéro 2 mondial a lutté pied à pied dans une deuxième manche particulièrement tendue. Mais il a manqué un petit plus de réussite à l’Espagnol pour vraiment faire douter le Serbe. La troisième manche, comme la première a été à sens unique. Au deuxième tour, Novak Djokovic affrontera le vainqueur de la rencontre entre Denis Istomin et Ivan Dodig, deux joueurs qui ne figurent pas dans le top 100 du classement ATP. Le film du match Novak Djokovic n’a plus perdu au premier tour d’un tournoi du Grand Chelem depuis 11 ans et Verdasco n’a jamais réellement été en mesure de mettre un terme à cette série. Il avait pourtant poussé le Serbe dans ses derniers retranchements lors de leur premier face à face de la saison à Doha. Djokovic s’en était finalement sorti (4-6, 7-6, 6-3) et avait ensuite remporté le tournoi. Le 40e joueur mondial aurait pu prolonger le combat lors de ce premier tour à Melbourne. Il a même carrément titillé Djokovic dans la deuxième manche. Mais ses deux breaks réussis ont été effacés dans la foulée par un numéro 2 mondial en réaction. PUBLICITÉ inRead invented by Teads 56 fautes, c’est trop pour Verdasco Verdasco a accumulé trop de fautes directes (56 en tout) pour espérer davantage. Il menait 0-30 sur le service du tenant du titre à 5-4 en sa faveur ? Il a vendangé plusieurs balles et laissé son adversaire remporter sa mise en jeu. La fin du tie-break l’a aussi parfaitement illustré. Alors qu’il avait recollé au Serbe, il a commis deux erreurs grossières qui ont offert deux balles de deuxième set à Djokovic, qui ne s’est pas fait prier pour conclure. Avec deux manches d’avance, la suite était injouable pour l’Espagnol. Djokovic a d’ailleurs tout de suite montré qu’il ne lâcherait plus rien. Dès le premier jeu de service de son adversaire, il a réalisé le break pour prendre le large, à l’image de ce qu’il avait fait dans le premier set. Les prouesses de Verdasco en coup droit, comme cet énorme coup gagnant long de ligne enregistré à 168 km/h, n’ont pas suffi. Heureux de sa victoire, Djokovic affichait son soulagement d’avoir su garder la maîtrise de la rencontre au micro d’Eurosport : “S’il est en feu, vous pouvez rapidement quitter le tournoi.” La suite s’annonce abordable pour le Serbe qui affronter le vainqueur de la rencontre entre Denis Istomin et Ivan Dodig. POUR APPROFONDIR

by Ébène Sport 2 17 janvier 2017 0 comment

Ébène Market - Site petites annonces gratuites!!!

Publiez, vendez, achetez en moins de 2 minutes...