Dans un entretien accordé au Canal Football Club qui sera diffusé ce dimanche soir, Thierry Henry encense Kylian Mbappé, que l’on présente comme son successeur.

Luxembourg
Luxembourg
13
TERMINÉ
France
France

Kylian Mbappé, le nouveau Thierry Henry ? C’est ce qu’on entend régulièrement, en ce moment. Les deux appartiennent à des époques différentes, cependant il y a, il est vrai, des similitudes. Beaucoup. Et cela ne se limite pas à un numéro de maillot bleu identique, à savoir le 12. Leurs formations, leurs débuts pros, leurs environnements familiaux, leurs styles, leurs caractères… Sans refaire leurs vies, la liste est (déjà) longue.

D’accord avec cela, “Titi” ? “Je n’aime pas comparer… Il faut que Mbappé devienne Mbappé et c’est tout ! Mais qu’est-ce qu’il est bon ! J’aime beaucoup”, valide le meilleur buteur de l’histoire des Bleus (51 réalisations), dans un entretien accordé au Canal Football Club mené par Olivier Dacourt et dont L’Équipe divulgue ce dimanche après-midi un court passage, avant sa diffusion prévue en soirée. Henry poursuit ses louanges, insistant surtout sur l’intelligence de jeu du jeune et prometteur attaquant de l’AS Monaco (18 ans), auteur, samedi au Luxembourg (1-3), dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, d’un bon premier quart d’heure en sélection. En toute insouciance.

“Je l’ai rencontré, raconte-t-il, il m’a donné l’impression d’avoir la tête sur les épaules. J’aime bien le regarder jouer, parce qu’il pense. Il y a un truc qui me chatouille des fois, qui me chagrine, c’est qu’on ne parle jamais du cerveau d’un joueur. On dit: « Il va vite, il est costaud, il saute haut… » Ça m’énerve ! Kylian, quand je le regarde dribbler, il pense. Il pense ! Il t’amène là, il feinte, il revient… Quand il joue, il pense ! Et ça, pour moi, c’est le plus important. Il utilise son cerveau. Oui, il va vite, mais il pense… Le petit est malin. Et ça, pour moi, c’est le signe d’un mec qui peut aller très loin…” Mbappé a un fan de plus. Et pas n’importe lequel…