Cette réalisation offre un précieux succès à l’Argentine, qui se replace au troisième rang de la zone Amsud après 13 rencontres, mais n’a pas suffi à calmer le joueur du Barça, très remonté envers le corps arbitral brésilien.

Le quintuple Ballon d’or s’en est d’abord vertement pris, en des termes peu amènes, à l’un des arbitres assistants, qui n’aurait pas signalé une faute commise sur lui par Jean Beausejour. Et son courroux était toujours bien visible à la fin de la rencontre, où il a carrément proféré des insultes à l’encontre de l’arbitre Sandro Ricci, en s’en prenant notamment à sa mère…

Et s’il n’a pas été averti sur le coup, Messi pourrait faire l’objet d’une sanction a posteriori.